Morat-Fribourg, nos joëlettes s’offrent une escapade gourmande au pays de la double crème et des meringues.

JPEG -
Notre équipe au grand complet au départ !

Morat-Fribourg, cette course se mérite, tant par la difficulté de son parcours que par la gestion pratique compliquée de son organisation mais son ambiance à nulle autre pareille nous motive chaque année à retrouver les routes fribourgeoises.

Avant de parler de la course, un petit coup de projecteur sur l’organisation qui, chaque année, nous accueille avec tant de gentillesse et nous facilite au maximum toutes les démarches administratives. Cette année encore, les enfants ont pu porter un dossard avec leur prénom et recevoir le t-shirt finisher qui a fait briller leurs yeux. Ils avaient tout « comme les grands » puisque grâce à notre ami Eric, fidèle soutien depuis 2013, nous pouvons leur offrir une superbe paire de baskets Asics, « trop magnifiques » comme s’exclamera Soraya et que Courir...Ensemble les habille à nos couleurs.

Grâce à l’enthousiasme de nos vaillants coureurs, nous pouvons emmener deux joëlettes chacune sous la conduite d’un capitaine. Soraya pour la touche féminine et Quentin qui vivra son baptême de joëlette.

JPEG -
Soraya

JPEG -
Quentin

Rendez-vous est pris à Morat au bord du lac pour le montage des joëlettes et les retrouvailles avec notre équipe au grand coeur.

JPEG -
Montage de joëlette confiée à nos experts, Marc, Roger et Roland

Serge, notre « nouveau » s’initie au maniement de la joëlette avec Alicia comme passagère.

JPEG -
Même pas peur !

Je sens tout le monde très motivé et la météo idéale participe à la bonne humeur générale.

C’est plein d’entrain que nous nous dirigeons vers la zone de départ. Comme chaque année, nos joëlettes sont chaleureusement accueillies par les autres coureurs.

Pas de course pour moi, c’est difficile de laisser partir mes « petiots » mais je suis bien entourée par Alicia qui revient juste de blessure, Marc et Maya avec sa petite Inès.

Je sens que mes « avions de chasse » sont bien affûtés et que le rythme sera soutenu. La suite va me donner raison. Normal, je ne serai pas là pour freiner leur enthousiasme.

C’est notre fidèle Sandrine qui sera chargée de faciliter le passage des joëlettes mais je connais son niveau de course et je sais qu’elle assurera, comme toujours.

JPEG -
Sandrine et ses « boys »

Compte à rebours et les voilà partis. J’en profite pour prendre des photos et, pendant que la course se dirige vers Fribourg, il est temps pour nous de prendre les voitures en espérant éviter les bouchons.

Je saurai, par les coureurs, que le rythme fût parfois très rapide en descente, motivés par les encouragements de Soraya. Mais un petit coup de froid et toute la caravane s’arrête pour emmitoufler la princesse.

Cette année nous avons deux héros, Charly et Batman, alias Anthony et Vincent. Durant toute la course, ils vont mettre l’ambiance et auront leur part de succès.

JPEG -
Batman et Charly ont accompagné nos capitaines

Nous rejoignons la course au début de la dernière montée avant l’arrivée, celle qui fait tellement mal aux jambes déjà bien fatiguées. Le temps de nous installer et notre groupe jaune arrive.


Je vois les yeux de Quentin et Soraya qui pétillent, ils sont heureux et nos coureurs aussi.

Encore une course qui s’achève dans la joie et l’émotion. Il est temps de prendre la traditionnelle photo sur le podium.

JPEG -
Podium pour nos héros.


JPEG -

J’ai une pensée émue pour mon Titi qui avait tenu à passer la ligne d’arrivée en marchant, accompagné de Dawa Sherpa avant de poser fièrement sur le podium. C’était il y a déjà trois ans, comme il me manque !

Coup de chapeau également à Vincent qui est le seul à avoir participé à toutes les éditions de Morat-Fribourg.

Après l’effort, le réconfort, et en terre fribourgeoise, une bonne fondue s’impose.

Nous avons nos habitudes dans un petit restaurant super sympa qui nous accueille avec beaucoup de gentillesse et se situe tout près de l’arrivée.

Le temps passera beaucoup trop vite et c’est en fin d’après-midi que nous reprendrons le chemin du retour.

Un immense merci à toute la grande famille de Quentin pour leur confiance et leur présence, et à Stéphanie qui, bien que clouée au lit, nous a permis d’emmener Soraya.

Merci à tous les coureurs, Anthony, Johan, Eric, Moïse, Jean-Pierre, Roger, Guillaume, François, Serge, Vincent et à Sandrine pour leur générosité et le temps qu’ils nous consacrent. Comment vous dire que vous êtes tous exceptionnels.

Merci aux accompagnant(e)s, Alicia, Maya, Inès, Monica, Elodie, Roland et Marc. Morat-Fribourg sans assistance n’est juste pas possible.

Merci et bravo à Alexandra et au « Petit Filou » de Marie qui se sont illustrés sur Courtepin-Fribourg sous les encouragements de Fanny, et rendez-vous l’an prochain sur « la totale » !


Une pensée pour une étoile qui nous a quitté il y a peu sans avoir eu le bonheur de participer à une de nos courses et à laquelle je dédie ce Morat-Fribourg.

Rendez-vous très bientôt en terre genevoise, baskets aux pieds pour la 40ème édition de la Course de l’Escalade et plein de surprises.



Carole