« Musique » et que chacun se mette à chanter.... à Strasbourg

ENFIN !!! Deux ans que j’attends de retrouver la magie du concert des Enfoirés et de renouer avec une tradition de dix-sept ans.

C’est à Strasbourg que nous allons passer trois jours placés sous le signe des notes de musique et de la bonne humeur.

Samedi matin, nous avons rendez-vous avec notre chauffeur et son car devant le parking des Vernets. Les familles arrivent, retournent chez elle quand il manque la carte d’identité..., et il est temps de se séparer et de prendre la route.

Cette année nous accueillons une grande majorité d’enfants qui ne sont jamais venus avec nous et j’ai la chance d’être entourée de mes deux filles, Fanny et Morgane, de Mélanie et de notre médecin Claire. Pour compléter le casting des accompagnants, l’élément masculin du groupe dont les bras et le dos nous ont été bien utiles pour porter Erine, notre infirmier Jacky qui aura également la mission d’administrer les traitements.

Après des adieux pas déchirants du tout, nous prenons la direction de Strasbourg avec une halte en terre fribourgeoise pour accueillir une partie des non-genevois du groupe.
Dans le car, l’ambiance est encore calme, les enfants faisant connaissance et les grands emmagasinant des forces pour les trois jours intenses qui vont suivre. Nous préparons les bricolages que les enfants offriront aux artistes.

Il faut bien penser à nourrir la troupe et nous faisons une halte à Pratteln pour remplir les estomacs.

C’est en milieu d’après-midi que nous arrivons à Strasbourg et nous prenons nos quartiers dans un hôtel en plein centre-ville.

JPEG -
Nous sommes bien à Strasbourg !

Après être restés si longtemps assis, il est temps de partir à la découverte de la ville mais la météo s’en mêle et il commence à pleuvoir très fort.
Le moment shopping sera réduit à sa plus simple expression, une minuscule boutique de souvenirs qui permettra quand même aux enfants de ramener un petit cadeau à leur famille.
La cathédrale est imposante sous la pluie et dans la nuit mais heureusement, nous trouvons un abris dans un restaurant qui accepte d’accueillir toute notre troupe pour nous mettre au sec et au chaud.

JPEG -
Les enfants devant la cathédrale mais sans la pluie !

Après l’apéro, il est temps de passer au repas. J’ai réservé des tables dans un pub irlandais, petit clin d’oeil à la maman de Noah, mais ils ont l’air très surpris de nous voir arriver et pour cause.....je me suis trompée de date et ils nous attendent dans trois semaines. Heureusement, un client nous indique une pizzeria à quelques mètres et ils ont encore de la place.
Après un délicieux repas aux couleurs italiennes, nous retournons à l’hôtel pour une bonne nuit de repos, la journée de demain sera intense.

Après presque vingt ans de voyage avec les enfants, je suis encore surprise par leur comportement tout simplement irréprochable et c’est un groupe reposé et de super humeur que je retrouve le lendemain matin pour un succulent petit déjeuner.

Je partage ma chambre avec Alison qui m’impressionne par son autonomie. Dans un univers totalement nouveau, elle a vite pris ses repères et ses habitudes.

Nous découvrons un buffet de petit déjeuner somptueux et c’est un plaisir de voir les enfants, petits et grands, remplir leurs assiettes et se régaler. Océane nous fera un récital de fromage attaquant sa journée au munster.

Normalement, nous aurions dû découvrir Strasbourg depuis ses canaux mais la météo capricieuse de ces dernières semaines a obligé les organisateurs à annuler toutes les croisières, le niveau d’eau est trop élevé.
La nouvelle m’ayant été transmise la veille du départ il a fallu très rapidement trouver un plan B et c’est une de mes amies enseignante qui m’a conseillé le Vaisseau, un musée comparable à la cité des sciences de Paris.

Cette visite va enchanter autant les ados que nos plus jeunes. Nous découvrons le parcours dans le noir et c’est très instructif pour tout le monde de partager le quotidien d’Alison.

JPEG -
Alison découvre les joies de l’eau avec Morgane

Les enfants passent d’un atelier à l’autre découvrant tour à tour les merveilles du corps humain, la force de la pensée, le monde des fourmis et c’est génial de les voir tous enthousiastes et motivés. Nous visionnerons encore un film en 3D sur les dinosaures avant de prendre, bien trop vite, le chemin du restaurant car le temps file et nous avons un rendez-vous important dans quelques heures.

JPEG -
Quentin découvre la vie des fourmis.

La tension monte, les questions fusent, qui sera là ? Est-ce qu’on pourra prendre des photos ? Et il n’y a pas que les enfants pour qui le temps est long...

Après quelques détours, nous trouvons l’entrée livraisons du Zénith de Strasbourg où notre car a été annoncé. Nous passerons par la même porte que les artistes. Je suis très heureuse de retrouver notre Cathy. Le temps m’a paru à la fois tellement long et en même temps, j’ai l’impression de l’avoir quittée hier.

Nous nous mettons en file indienne pour rejoindre le bar des artistes et retrouver nos amies de l’association des Petits Princes avec laquelle nous partageons le goûter.

Cathy a fait les choses en grand comme d’habitude, des gourmandises et un open bar attend les enfants.

JPEG -
Cathy avec notre groupe

Tout le monde enlève sa veste et, pour la première fois, nous avons tous la même tenue. Béné nous a imaginé un logo « Enfoirés » et comme nous assisterons à un concert filmé, je l’ai fait imprimer en fluo pour qu’on nous remarque bien. Notre groupe a une sacrée allure.

Ma mémoire me jouant des tours quand je vis des moments d’émotion, je vais essayer de me souvenir des artistes qui sont venus voir les enfants, même si l’ordre n’est pas exact.

Nous avons eu la chance de partager un moment magique avec Claire Keim, toute en gentillesse. Avec un gabarit très différent c’est Sébastien Chabal qui a impressionné toute notre équipe. Complice de notre Jean-Jacques qui m’a énormément manqué, Michaël Jones qui nous a donné des indices sur les chansons du spectacle dont une qui m’a fait particulièrement chaud au coeur. MC Solaar qui devait traverser notre salle pour aller fumer est passé de nombreuses fois vers les enfants. Tout d’un coup, j’ai senti les filles super stressées, normal me direz-vous, Kenji Girac venait d’entrer dans la pièce avec son accent chantant.

JPEG -
Kenji au milieu des enfants

Pour faire encore monter la température, c’est Amir qui l’a suivi.

JPEG -
Amir conquis par le chocolat et le sourire d’Elodie

Pour la première fois depuis que nous assistons au concert des Enfoirée, Lorie est venue pour le plus grand plaisir de mes filles qui ont été bercées avec ses chansons. La troupe des danseurs a pris la pose avec les enfants. Les « petits nouveaux » sont arrivés en bande, les comédiens Elodie Fontan, Philippe Lacheau, Tarek Boudali et Julien Arruti.

Tous ont pris beaucoup de temps pour parler avec les enfants, leurs signer des autographes et échanger avec certains. Ils ont tous été très reconnaissant de recevoir du chocolat et des bricolages fabriqués par les enfants.

J’ai gardé pour la fin quelques moments très spéciaux et notamment l’arrivée de Tal qui est d’abord restée avec les enfants de l’association des Petits Princes et quand elle s’est dirigée vers nous, spontanément, toutes les filles ont chanté son grand succès « Le sens de la vie », emmenées par une Alison au top de sa forme. Avec beaucoup de gentillesse, Tal s’est jointe à nos choristes pour leur plus grand bonheur. Un moment de pur bonheur qui restera dans les mémoires.

JPEG -
Tal et son fan club

Alexis, indissociable de nos voyages aux Enfoirés, a remis à chaque enfant un cadeau de la part de Jean-Jacques Goldman. Touchante attention de la part de notre parrain qui nous manque mais qui recevra, lui aussi, le bricolage des enfants et quelques gourmandises typiquement helvétiques.

Je ne l’ai pas entendue arriver mais rien qu’à la couleur des joues de Raphaël. j’ai compris qu’il se passait quelque chose. Mimie Mathy est arrivée, comme son mari nous l’avait promis, pour la plus grande joie de tous. Elle a particulièrement apprécié le bricolage des enfants, une grosse ampoule décorée et nous a promis qu’elle l’installerait dans son salon.

JPEG -
Mimie découvre notre bricolage, une ampoule lumineuse décorée par les enfants

Enfin, le temps passait et nous ne l’espérions plus mais il est arrivé et si vous n’avez jamais vu un infirmier ému, regardez bien les yeux de notre Jacky à côté de Soprano. C’est un super fan qui connaît toutes ses chansons. Soprano a passé du temps avec les enfants et a reçu le même t-shirt que nous portions des mains de Jacky.

JPEG -
Jacky et Soprano

J’étais personnellement super contente de faire ce grand plaisir à Jacky parce que ce voyage n’aurait pas pu avoir lieu sans sa disponibilité. Compte tenu des soins à administrer, ce n’est que fin décembre que la décision a été prise d’avoir non seulement un médecin avec nous mais en plus un ou une infirmi(è)er. Quand on connaît le peu de week-end de libre dont ils disposent j’ai vraiment redouté que l’on ne trouve personne et j’étais super soulagée quand Jacky s’est proposé. On ne peut pas dire qu’il se soit reposé durant le week-end alors j’étais très heureuse de lui offrir ce moment privilégié avec son idole et par la même occasion, une nouvelle photo de profil.

Le temps passe toujours trop vite et il était temps pour nous de rejoindre la salle de concert et de chanter, de danser au rythme des Enfoirés. Le concert a été un immense moment de partage et d’émotion, ponctué par les hommages à France Gall mais surtout à Johnny. Durant cinq heures trente nous avons été emportés par la magie de « Musique » et de voir tous les enfants, petits et grands, danser, chanter, rire et s’éclater m’a comblée de bonheur.

JPEG -
Erine donne le rythme


JPEG -
Raphaël et Noah

Deux moments que je retiendrai particulièrement, le solo de Jean-Louis Aubert qui, avec sa seule guitare a retourné le Zénith et Highway to Hell, morceau emblématique de AC DC, cher à mon coeur.

JPEG -
Nissrine à la fin du concert

Après une bonne nuit de sommeil dont les rêves devaient être peuplés de musique et de chansons, nous nous retrouvons pour notre plus grand plaisir autour du petit déjeuner. Tout le monde a bien dormi et c’est très sympa d’écouter les enfants reparler de leurs rencontres et voir leurs yeux briller.

Il est temps de repartir, de faire les valises et de ne rien oublier.....

Avant de prendre la route de Genève, j’ai organisé la visite du château du Haut Koenigsburg où nous attend le palefrenier pour nous présenter la vie de ce magnifque bâtiment au temps du Moyen-Age. Les enfants adoreront malgré une météo pluvieuse qui gâche un peu la visite. Mention spéciale à Alexis pour son enthousiasme.

Après un repas dans le restaurant du château il est temps de reprendre notre car, direction Genève où nous arriverons avec un « léger » retard.

JPEG -
Les héros sont fatigués

Ces trois jours ont été magiques grâce à des enfants, petits et grands, heureux de partager cette aventure. Après tant d’année, je ne me lasse jamais de les voir profiter de chaque seconde comme eux seuls savent le faire. Ils ont apporté leur soif de vivre à fond tous les moments et nous avons des leçons à prendre.

Alors un immense merci à Océane, Bénédicte, Marine, Elodie, Kelly, Noémie, Nissrine, Soraya, Erine, Samantha, Alison, Raphaël, Alexis, Quentin et Noah. Un clin d’oeil spécial à Amlie et Célina qui ont dû rester à Genève, on vous donne rendez-vous l’an prochain.

Merci également à « Jacky et à ses drôles de dames » qui ont encadré les enfants, Fanny, Morgane, Mélanie et un merci tout spécial à notre charmante doc trotteuse Claire et à Jacky qui n’ont pas beaucoup dormi pour que les traitements soient administrés à temps. Sans votre présence, plusieurs enfants n’auraient pas pu participer à ce voyage.

Un immense merci à Jean-Jacques qui nous offre, malgré son absence, le privilège de continuer à pouvoir applaudir les Enfoirés. A Alexis, Agathe, Cathy et l’équipe des Restos du Coeur qui coordonne et organise notre venue en VIP.

Je n’oublie pas les artistes qui ont pris le temps de venir faire rêver les enfants. Leur simplicité, leur gentillesse et leur disponibilité resteront comme autant d’étoiles dans les souvenirs de tous.

Merci également à tous nos généreux donateurs sans qui nous ne pourrions pas offrir tous ces moments d’évasion aux enfants et aux parents qui ont aussi profité d’un week-end « relax ».

A tous je donne rendez-vous pour la 18ème édition des Enfoirés !



Carole